Les Feel-Good de votre été : Episode 1

 

 

Cette semaine, DETENTE au programme de votre bibliothèque en ligne : 

partez à la découverte du Feel-Good !

 

 

Le roman feel good, c’est l’idée que la littérature peut servir de remède aux maux quotidiens,

ceci à base de fictions romantico-comiques qui pourraient très bien jouer le rôle de manuels de développement personnel.

En France, contrairement aux autres pays européens, un vivier d’auteurs s’est rapidement installé sur le marché de l'édition,

mais tous n’assument pas d’être associés au style feel-good, porteur d'une étiquette souvent péjorative.

On en parle souvent comme d'une littérature légère, voire niaiseuse...et bien non, pas tout à fait !

Ce sont simplement des histoires qui nous ressemblent, où les personnages finissent invariablement par

s’en sortir (et pas seulement en se mettant en couple ;).

Alors, faites-vous du bien sans état d'âme avec notre sélection à cliquer à volonté !

 

Le prélable pour découvrir vos Feel-Good :

la radio 100 % chanson française Voilà l'été... Mood Sea Sex and Sun et surtout Love !


 

 

 

Les dix commandements du Feel-Good :

 

  • Une couverture régressive aux couleurs chatoyantes ton bouquin arborera : facilement identifiables en rayons, ces couleurs vives incarnent la nostalgie autant que l'espoir (et attirent l'œil du lecteur indécis) Un exemple facile ? Les couvertures en nappe vichy d'Aurélie Valogne !

 

  • De nos jours l’histoire se situera : à-bas les romans historiques trop poussiéreux, vive les héroïnes #princesse2.0 ! Dans Les yeux couleur de pluie, de Sophie Tal Men, Marie-Lou est interne en médecine et rencontre un surfeur.

 

  • Dans l’épreuve les personnages s’accompliront ! Quoi de mieux que d’être confronté à un rebondissement dramatique qui remet en question une vie paisible ?
    Dans La vie rêvée de Margaret de Katherine Center, l’héroïne se retrouve piégée dans un fauteuil roulant après un accident d’avion. Forcément, sa carrière en plein décollage se retrouve clouée au sol !

 

  • Sur le sens de la vie le lecteur s’interrogera ( mais oui !!! ) : pendant que le personnage principal perd le goût de la vie après un drame, le lecteur lui réfléchit de concert sur le sens de sa propre existence. Dans La lumière du petit matin d'Agnès Martin-Lugand, Agnès ne peut plus enseigner la danse après une blessure : quel sens peut-elle donner à sa vie sans pratiquer sa passion ?

 

  • La psychologie des personnages l’auteur soignera...afin que chacun puisse s’identifier bien évidemment. Nos héros font des erreurs, on les trouve évidemment ridicules mais on finit par s'attacher.
    Dans La petite bibliothèque du bonheur de Felicity Hayes-McCoy,  l’héroïne est une bibliothécaire désabusée qui aime le bio et les longues balades sur les petits chemins ( toute resemblance avec votre bibliothécaire préféré est totalement préméditée ).

 

  • Les valeurs familiales l’écrivain honorera : l’auteur soigne les figures familiales, comme la grand-mère ou la frangine qui jouent souvent le rôle de piliers, bien qu’elles soient complètement excentriques. Dans Maintenant que tu le dis de Kristan Higgins, Poe, la nièce de l’héroïne, va être à l'origine de la transformation de Nora confrontée aux souvenirs grinçants de son enfance et aux contrecoups d’accidents dans sa vie d’adulte.

 

  • A un récit de vie solidaire votre feel-good se destinera : le héros, mis à l’épreuve, devra non seulement accepter sa situation mais finira également par aider les autres. L’individualisme se transforme en élan salvateur et solidaire, créant ainsi un cercle vertueux. Dans Rendez-vous au cupcake café de Jenny Colgan, Izzy se retrouve sans emploi et doit se battre pour créer son propre café tout en employant des femmes qui galèrent tout comme elle.

 

  • La bienveillance et la « positive attitude » le romancier encouragera...certes, nous ne sommes par très loin de certaines chansons de Lorie mais malgré l’échec de leurs convictions personnelles, les héros puisent en eux la force de se relever. Dans Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer d’Anneliese Mackintosh, Ottila cumule ainsi alcoolisme et gros problèmes familiaux avant de reprendre sa vie en main.

 

  • A l’épanouissement final le héros parviendra (parce qu'il faut bien un happy end ! ) Donc, malgré les obstacles, le héros achève toujours sa quête sur une note positive. Alice, personnage de La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille, parvient à se libérer de sa dépression et de ses lourds secrets pour être enfin heureuse.

 

  • Des messages de développement personnel et de bien-être le feel-good délivrera : à travers ses romans, notamment Le jour où les lions mangeront de la salade verte, Raphaëlle Giordano abreuve le lecteur de conseils pour s’épanouir.

 

 

Bon Feel-Good et Bel Eté !


 


Type d'actualité: