La Belle Meunière de Royat : du coq au vin aux amours clandestins.

Quand Marie Quinton (1854-1933), la confidente du Général Boulanger, était l'Auvergnate la plus célèbre du monde...

Sentez le bon fumet des truites au bleu, du coq au vin de Chanturgue, de ces plats mythiques traditionnels que l'on aime déguster les dimanches en famille. Faites appel à vos papilles aiguisées, fermez les yeux et imaginez une bonne auberge de pays au cœur de Royat-les-Bains. À la croisée de la Belle Époque, du thermalisme, des complots politiques et des rendez-vous galants secrets, une Auvergnate va se distinguer et marquer les esprits des gloutons de passage dans la région, ou habitants alentour.

Marie Quinton nait en 1854 à Royat, se marie à 18 ans avec un homme violent, duquel elle divorcera rapidement. Sa famille possède un modeste moulin sur les bords de la Tiretaine. En 1879, à la mort de son père, elle n'a que 25 ans et entreprend, avec sa sœur et sa mère, de rénover les bâtiments familiaux, pour en faire une pension accueillant les curistes et baigneurs des environs, mais surtout un restaurant et des salons particuliers. « L'Hôtel des Marronniers », tel qu'il a été baptisé, devient vite un lieu mondain recevant, en toute discrétion, des hommes illustres du monde entier et leurs maîtresses. L'arrivée du train à Royat en 1885 participera grandement à ce bouleversement économique et culturel.

L'aubergiste, fière de son nouvel établissement, se pare alors de son costume traditionnel local si particulier du Second Empire : robes longues en velours, coiffes en dentelles richement décorées de nœuds colorés, tabliers brodés de fils dorés, croix de Jeannette sur la poitrine (symbole régionaliste). Elle fait sensation à Paris lorsqu'elle participe en 1900 à l'Exposition Universelle avec son Cabaret d'Art Nouveau, et sa pièce de théâtre, puis lorsqu'elle fait construire plusieurs restaurants et hôtels à Nice et Paris, pour suivre sa clientèle fidèle, adepte des thermes, tout au long de l'année. Sa renommée s'étend ainsi sur tout le territoire français, et elle est due en partie à une histoire d'amour clandestine... Celui du Général Boulanger et de sa maîtresse la Vicomtesse Marguerite de Bonnemains.

L'ancien Ministre de la Guerre, envers lequel Marie Quinton voue une véritable adoration, retrouve le 24 octobre 1887 sa dulcinée entre les murs de l'établissement de la Belle Meunière. Cette dernière devient alors la confidente et l'amie du couple illégitime et ira jusqu'à les rejoindre dans leur idylle jusqu'à l'Île de Jersey, Londres et Ixelles en Belgique. Elle va jusqu'à leur promettre d'élever leur enfant, qu'ils n'auront pas, dans le secret de ses montagnes auvergnates... De cette histoire rocambolesque, elle publiera Le Journal de la Belle Meunière : le Général Boulanger et son amie : souvenirs vécus, en 1895, un véritable best-seller pour l'époque.

Et le coq au vin dans toute cette tambouille ? Il fait partie d'une des recettes fétiches et savoureuses que la Belle Meunière aimait réaliser et raconter. Parce qu'un plat se déguste mais aussi se narre. Elle publiera à ce titre deux ouvrages d'historiettes gastronomiques, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, intitulés : Le coq au vin et Les truites au bleu. Sur fond de légendes auvergnates, Marie Quinton nous livre à la fois les origines mythologiques de ces fameux plats, mais également leurs secrets de cuisson. Vous apprendrez d'ailleurs pourquoi les truites au bleu ne se cuisinent pas avec du bleu d'Auvergne, mais plutôt avec du vin rouge ou blanc qui donne à leurs écailles une couleur bleutée. De quoi vous donnez l'eau à la bouche après la lecture de ces quelques pages, et déclencher une irrésistible envie de venir en Auvergne... On y est bien, et c'est la patrie de Marie Quinton !

Conseillé par Élodie

Pour connaitre la disponibilité de ce document dans vos médiathèques, cliquer ICI.

 

Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Pas encore inscrit ? Tout est expliqué ICI !
  • Une fois connecté, cliquez sur l'onglet Ressources de la page d'Accueil (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !