La compagnie Torrilhon

Le premier caoutchoutier clermontois : la compagnie Torrilhon, concurrent de Michelin et Bergougnan.

L'histoire de Clermont est marquée par l'empreinte de Michelin, leader mondial du pneumatique. Cependant, un autre industriel l'avait précédé dans la grande aventure du caoutchouc : l'entreprise Torrilhon implantée à Chamalières.
Jean-Baptiste Torrilhon, né le 15 mai 1824 à Neschers, commence sa carrière dans le commerce à Paris. Revenu à Clermont-Ferrand en 1852, il vend des imperméables anglais dits ''mackintosh'' du nom de l'inventeur du procédé d'imperméabilisation. Devant des difficultés d'approvisionnement, il décide de se former et de créer lui-même les pièces qu'il va vendre d'abord rue Saint-Hérem puis dans son atelier au manoir de Bien-Assis.
Ces articles de haute qualité seront primés de nombreuses fois dans des concours régionaux et nationaux, collectionnant médailles et prix.

Suite à l'incendie des locaux clermontois en septembre 1856, il ouvre une nouvelle manufacture à Chamalières avec son associé Verdier. Il crée un outil de production moderne qui lui permet de diversifier sa fabrication. Pendant la guerre franco-prusienne de 1870, il est le fournisseur des armées en couverture et tissus imperméabilisés.
Dans les années 1890, il entreprend la fabrication des bandages pour les cycles et les automobiles. Puis, il s'oriente vers la production de pneumatiques devenant le premier en France à produire des pneumatiques pour bicyclettes en 1896 puis pour voitures en 1898. Malheureusement, Michelin affiche, à la même époque, sa supériorité avec le développement de son pneu démontable.

Torrilhon déporte alors son activité vers le poids lourd en achetant une licence américaine. Le succès est au rendez-vous jusqu'à l'arrivée de Bergougnan sur le marché qui marque le début des difficultés pour l'entreprise.

Fournisseur de l'armée française en vêtements de pluie, toiles de tente, bottes et bandages pendant la première guerre mondiale, elle réussit à redresser sa situation économique et se spécialise dans les accessoires et produits manufacturés ( vêtements et chaussures notamment).
Les conflits sociaux de 1936 vont sonner le glas de l'activité chamaliéroise qui ferme ses portes le 30 avril 1937. Conséquences de choix qui s'avéreront peu judicieux, à l'instar des frères Michelin qui ont décidé de tout miser sur le pneu, Torrilhon a continué à proposer un catalogue trop large d'articles qui est à l'origine de son déclin.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, la Bibliothèque du Patrimoine peut vous proposer des documents issus de ses collections :

- Lassagne, maison de campagne du collège [des Jésuites de Clermont, au XVIIIe s]. (Actuellement usine Torrilhon, Chamalières)
- Pneus-vélos, pneus-moto, accessoires : Juin 1916, tarif confidentiel
- Vêtements caoutchoutés pour hommes et dames, première marque française : Tarif n°412, 1er février 1919
- Société anonyme des anciens établissements J.-B Torrilhon-Caoutchouc manufacturé... siège social, Chamalières (Puy-de-Dôme) Statuts
- Les caoutchoutiers clermontois : historique, Barbier-Daubrée Michelin, Bergougnan, S.E.A., S.I.C., Torrilhon, Yberty, divers

Conseillé par Véronique


Où trouver cette ressource ? 


Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Connectez-vous sur la bibliothèque numérique : Connexion en haut à droite
  • En page d'accueil cliquez sur l'onglet Ressources (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !
  • Pas encore inscrit ? Tout est expliqué ICI.