Ecopunk : les punks de la cause animale à l'écologie radicale

Auteur : Fabien Hein
Editeur : Le Passager clandestin Le Pré Saint-Gervais
Publié : 2016
Type de document : 10-Livres
Cote : 320.5
Résumé :

Outil indispensable pour mieux connaître les racines, les valeurs,  notamment écologiques et le mode de vie du mouvement anarcho-punk mondial. Tout est ici scruté : la naissance de cette mouvance dès 1977 en parallèle au déferlement punk-rock. L’histoire de l’anarcho-punk, si elle est passée au crible sur ses sources, est développée concernant l’écologie, incluant des thèmes aussi variés que la lutte anti-nucléaire, l’anti-bagnole, la promotion du vélo comme moyen de transport, la défense animale sous toutes ses formes et le militantisme très pointu des anarcho-punks dans ce domaine, contre l’aliénation technologique née du progrès à tout prix, pour le développement de communautés le plus souvent squattées (en héritage des hippies) où le but est le maximum d’autosuffisance et d’autonomie, pour la floraison de squats urbains actifs de contestation et de recherches de solutions, mais aussi parallèlement pour la permaculture et la ruralité (détaillées en fin de volume), et en général contre l’ogre capitaliste, le travail salarié aliénant et pour le Do it yourself (D.I.Y., « fais-le toi-même ») au quotidien. La curiosité des anarcho-punks a fait que leur combat a toujours été au cœur de leurs pensées et de leur environnement, ceci bien avant que les médias s’emparent des sujets, un mouvement d’une incroyable richesse, d’un foisonnement sans fin, qui fait qu’aujourd’hui il est presque stupéfiant de constater que nombre de problèmes sociétaux du XXIème siècle ont déjà été débattus chez les anarcho-punks depuis deux ou trois (parfois quatre !) décennies. On peut aisément voir ce mouvement comme un vrai « lanceur d’alerte » général et toujours vif, sans cesse aux aguets et loin d’être éteint.

 

Proposé par Laurent, bassin sur-ouest