En ton âme et conscience…

L'auteur guide le lecteur à travers une réflexion sensible sur l'angoisse existentielle de notre vie, la mort.

Redoutée, acculée au fin fond de notre subconscient, la peur de la mort reflète la culture de notre société qui, se fondant sur l'expertise scientifique et le contrôle médical, décide d'ajourner en vain et toujours plus tard, ce passage décisif.

Mais Claire Norton ouvre son roman, dont vous pouvez lire ici un extrait, à une interprétation audacieuse et libre des mouvements que la vie peut prendre et se faire un relais de nos croyances le temps que s'accomplissent nos combats.

En resserrant les liens de tous ses personnages dont les destins s'entrecroisent, elle prolonge l'empreinte de l'âme de ces chers disparus pour composer un hymne à la vie. Un roman qui réenchante l'existence, à l'image du Petit Prince de Saint Exupéry dont l'auteur rappelle qu'il aide à conserver son âme d'enfant.

Réparer les vivants de Maylis de kerangal, succès littéraire de 2014, adapté au théâtre et au cinéma, illustre aussi merveilleusement bien la continuité de la vie par le don de soi.

Conseillé par Fabienne

Empruntez ce livre en édition papier ou en édition en gros caractères dans vos bibliothèques préférées !

Et vous pouvez aussi le télécharger en version numérique comme expliqué ci-dessous :

  • Connectez-vous d'abord sur la bibliothèque numérique : Connexion en haut à droite
  • De retour sur cette page, rafraîchissez avec la touche F5 du clavier
  • Puis cliquez ICI pour retrouvez le document
  • Pas encore inscrit ? Profitez-en car en ce moment c'est GRATUIT!

 

Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Une fois connecté, cliquez sur l'onglet Ressources de la page d'Accueil (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !

Redoutée, acculée au fin fond de notre subconscient, la peur de la mort reflète la culture de notre société qui, se fondant sur l’expertise scientifique et le contrôle médical, décide d’ajourner en vain et toujours plus tard, ce passage décisif.

Mais Claire Norton ouvre son roman, dont vous pouvez lire ici un extrait, à une interprétation audacieuse et libre des mouvements que la vie peut prendre et se faire un relais de nos croyances le temps que s’accomplissent nos combats.

En resserrant les liens de tous ses personnages dont les destins s’entrecroisent, elle prolonge l’empreinte de l’âme de ces chers disparus pour composer un hymne à la vie.

Un roman qui réenchante l’existence, à l’image du Petit Prince de Saint Exupéry dont l’auteur rappelle qu’il aide à conserver son âme d’enfant.

Réparer les vivants de Maylis de kerangal, succès littéraire de 2014, adapté au théâtre et au cinéma, illustre merveilleusement aussi la continuité de la vie par le don de soi.