La fièvre

Toutes les horreurs que les romanciers croient inventer sont toujours au-dessous de la vérité de Balzac.

Les crises mettent les hommes à l'épreuve et pour les plus croyants ou les plus superstitieux, Dieu exerce sa sentence, le diable gronde sa colère.
Pour Sébastien Spitzer, l'épidémie de fièvre jaune qui sévit à Memphis en 1878 appartient aux soubresauts de l'histoire qui font surgir de nouveaux héros. La fièvre jaune fauche les hommes, les réduit à l'impuissance, libère les instincts destructeurs, ou au contraire, émancipe les esclaves de leurs entraves centenaires, soulage du déterminisme social réducteur les femmes libertines, révèle la générosité cachée et redonne de l'espoir à toute une ville pour bouleverser en partie son destin.
Avant l'euphorie générale de la sortie de l'épidémie, le Ku Klux Klan sème la terreur et la vie à Memphis respire au rythme oppressé de la peur, de la fébrilité de l'attente ou de l'abandon dans la luxure.
L'auteur dépeint une petite société déboussolée par un fléau mais qui ressort de cette épreuve grandie avec l'impression victorieuse de repartir sur de nouvelles bases.
Un beau roman sur les passions humaines en lutte avec ses démons intérieurs.

Conseillé par Fabienne.


Comment télécharger ou consulter gratuitement ce document ?

  • En premier lieu connectez-vous sur la bibliothèque numérique : Connexion en haut à droite
  • De retour sur cette page, rafraîchissez avec la touche F5 du clavier
  • Puis cliquez ICI pour retrouvez le document

Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Pas encore inscrit ? Tout est expliqué ICI.
  • Une fois connecté, cliquez sur l'onglet Ressources de la page d'Accueil (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !