Fishbach - À ta merci

Auteur : Fishbach
Editeur : Entreprise
Publié : 2017
Type de document : 30-Documents sonores
Cote : 8 fis
Résumé : Tout juste âgée de 25 ans et révélée il y a un an avec l'intense single Mortel, auréolée du prix des Inouïs du Printemps de Bourges, et sortie de 5 jours de création aux Transmusicales de Rennes, Fishbach est déjà partout et on en parle comme la révélation à venir de 2017. Sur ce premier album, produit par Antoine Gaillet (Julien Doré, Miossec, M83...) et Xavier Thiry (La Féline), elle surprend et très vite fascine avec sa voix sans âge tour à tour intimiste, vacillante puis puissante et grave.

Après un premier EP en 2015, Flora Fishbach revient nous envoûter avec sa voix fascinante et son premier album À ta merci. J'ai cru entendre qu'avant cela elle chantait dans un duo très rock où il fallait qu'elle impose sa voix face au déluge électrique. On comprend mieux ce timbre écorché.

Revenons à cet album et au premier titre « Ma voix lactée » qui ouvre délicieusement le bal, morceau pop des années 80 rempli de noirceur new wave qui donne envie de plonger dans une rivière aux poissons d'or avec Flora main dans la main. Dans ces eaux profondes, on croise de magnifiques spécimens tels que « Y crois tu », « Un beau langage », « Mortel » et sa mélodie glaciale, impeccable. Un instant j'ai même cru écouter la bande originale du film True Romance sur l'introduction du single « Un autre que moi » ; à noter la magnifique photographie de la pochette du disque signée Yann Morrison ; élancée comme une panthère, Fishbach a su imbriquer sa tristesse hardyenne sur des beats électroniques modernes tout en revendiquant Bernard Lavilliers.

Fishbach nage à contre courant et c'est mortel.

Conseillé par Jimmy de la médiathèque de Croix-de-Neyrat à Clermont-Ferrand.