La fois où je suis devenu écrivain

Auteur : Vincent Cuvellier
Editeur : Impr. CPI France Quercy
Publié : 2012
Type de document : 10-Livres
Cote : rj cuv
Résumé : Récit de la jeunesse de Vincent Cuvellier, alors qu'il ne sait pas encore ce qu'il va faire dans la vie. Il a 16 ans et il n'est plus scolarisé. Entre le chômage et les petits boulots, sa vocation se dessine peu à peu : il sera écrivain.

« Notre ascenseur social à nous [fils de prolos], c'est un vieil escalier pourri en colimaçon auquel il manque des marches... » écrit Vincent Cuvellier sur son blog** à propos de son dernier ouvrage.
« C’est compliqué de trouver sa place dans le monde. Quand t’es un fils de prolo, c’est encore pire. Quand t’es nul à l’école, c’est pire de pire ».
Une enfance passée à côtoyer des gens du monde entier dans l’auberge de jeunesse de Brest, tenue par son père, lui laisse “le goût de la marge et des marginaux” et l’aide à se construire. Il se définit comme « Ni tout à fait comme tout le monde, ni complètement différent. A côté. »
A 16 ans, « [il écrit], point. [Il écrit,] parce que c’est ça ou rien. Parce [qu’il ne peut] pas faire autrement ». Après une erreur d’orientation, et puisque l’ANPE ne lui offre pas de « formation de poète maudit », le voilà qui enchaîne les petits boulots et échoue comme TUC au service État civil de sa ville.
En 1986, lui, le redoublant, va écrire un premier roman couronné par le Prix du jeune écrivain. Mais le parcours pour devenir écrivain est encore long. Quinze années encore avant de retrouver l’inspiration, le plaisir « d’écrire enfin ce [qu’il] aime, de traduire des sentiments, des sensations, des tout petits trucs de rien du tout ». Après les doutes du « type qui a rêvé toute sa vie d’écrire et qui n’y arrivera jamais », le trentenaire qu’il est devenu accouche enfin d’un roman pour les ados, Kilomètre zéro. Toutes ces longues années lui ont été nécessaires pour « enfin devenir écrivain. [...] devenir qui [il est ] ». Il a enfin compris que ce qu’il aime « c’est de raconter des histoires où il ne se passe rien ou presque rien », il a enfin réussi à « trouver [son] style, [sa] manière d’écrire » et a su apprivoiser [son] petit cheval intérieur ». « Mais aujourd’hui, [il est] écrivain. Punaise, [il] adore dire cette phrase. [Il a] pas toujours pu la dire. Ça a été long... »

Un roman sur un parcours de vie, sur une vocation à mettre entre toutes les mains (celles d'ados et de leurs parents) pour donner à entendre, que même si la vie n'est pas un long fleuve tranquille, surtout pour ceux qui ne sont pas nés une cuillère d'argent à la bouche, il faut toujours croire en soi et en ses rêves d'écriture ou autre projet. Pour donner peut-être l'envie de découvrir davantage le ton et l'univers de Vincent Cuvellier au travers de sa vingtaine de romans jeunesse publiés chez de nombreux éditeurs.

**http://vincentcuvellier.canalblog.com

Conseillé par Sandrine, bassin lecture F - Lempdes, Aulnat, Pont-du-château.