La goûteuse d’Hitler

Auteur : Rosella Postorino
Editeur : Albin Michel (Firme) [Paris]
Publié : 2019
Type de document : 10-Livres
Cote : post g
Résumé : 1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l'idée que l'on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s'exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l'étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l'hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu'autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c'est à la fois vouloir survivre et accepter l'idée de mourir.Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l'histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l'ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain.« Ce livre où l'on parle d'amour, de faim, de survie et de remords vous reste gravé dans le coeur. » Marie Claire Italie

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée qu’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des Goûteuses. Parmi elles, Rosa.Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, elle s’exécute, la peur au ventre. Chaque bouchée est peut être la dernière mais,  elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire. Considérée comme « l’étrangère », Rosa qui vient de Berlin, est en butte à l hostilité de ses compagnes, dont Elfriede personnalité aussi charismatique qu’autoritaire. Pourtant la réalité est la même pour toutes : consentir à leurs rôles, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.
Tous les sentiments, les craintes et les doutes que ressent cette jeune allemande sont superbement décrits et analysés. Dans cette façon très originale d’aborder l’Histoire, Rosella Postolino est allée au fond de l’intime, dans la vie quotidienne des gens au plus près du monstre et de tous ceux qui l’ont aidé, soutenu, montrant un peuple abusé et tant de vies souillées, brisées, sacrifiées… Pourquoi ? Inspirée de l’histoire vraie de Margot Wölk, ce roman incarne magnifiquement l’instinct de survie de l’être humain .

Karine, Bassin Sud