Un lac immense et blanc : récit

Auteur : Michèle Lesbre
Editeur : S. Wespieser éditeur Paris
Publié : 2011
Type de document : 11 - Livres (Patrimoine)
Cote : a 87303
Résumé : Un matin, la narratrice s'en va attendre sur un quai de gare un homme qu'elle ne connaît pas. Elle a envie de nouer une conversation plus intime avec cet étranger qui, le mercredi, dans un café proche du Jardin des Plantes, évoque inlassablement Ferrare. Il ne vient pas. En l'attendant des images de son passé lui reviennent peu à peu.

Tout commence un hiver à Paris. Sous un pâle soleil, la narratrice attend, dans une gare, un homme qu'elle ne connaît pas. Elle a pris sa journée, mais l'homme n'arrive pas par le train habituel.
A ce rendez-vous manqué s'invitent alors d'autres images et d'autres hommes. Passé et présent se confondent : le plateau de l'Aubrac sous la neige, marqué par le souvenir d'Antoine qui rêvait de bousculer le monde ; vient aussi le souvenir d'une ferme à la campagne, quand la narratrice, enfant, souffrait d'une maladie pulmonaire. C'est dans le silence et la blancheur de cette journée que Michèle Lesbre construit, dans le désordre de ses souvenirs, le récit d'une vie en pointillé, où le bonheur ne s'installe jamais dans la durée.

Michèle Lesbre vit à Paris. Après avoir écrit des romans noirs, c’est avec Nina par hasard, publié pour la première fois aux éditions du Seuil en 2001, qu’elle est passée à la littérature générale.

Conseillé par Malika, bassin lecture E - Cournon, Le Cendre.