Une maternité rouge

Auteur : Lax
Editeur : Futuropolis Paris
Publié : 2019
Type de document : 10-Livres
Cote : bda lax
Résumé : Un jeune chasseur de miel malien. Alou, se dirige vers les ruches sauvages d'un baobab. Circulant en 4x4, armés jusqu'aux dents, des djihadistes foncent sur lui et font exploser l'arbre sacré. Parmi les débris, Alou découvre, presque intacte, une statuette représentant une femme enceinte. Encouragé par son père, il se rend dans le pays Dogon pour la présenter au sage du village, le hogon, respecté de tous pour sa culture. Le vieil homme reconnaît aussitôt cette Maternité rouge. Elle est l'oeuvre, selon lui, du maître de Tintam, dont une première Maternité se trouve déjà au Louvre, au Pavillon des Sessions. Pour le vieil homme, la sculpture, en ces temps de barbarie, sera plus en sécurité au Louvre près de sa soeur qu'ici au Mali. Et c'est à Alou, naturellement, que le hogon confie la mission impérative d'emmener la Maternité à Paris. Pour atteindre son but, le jeune homme, migrant parmi les migrants, ses soeurs et frères d'infortune, devra prendre tous les risques en traversant désert et mer...

Dans "Une maternité rouge", l'auteur Christian Lax tisse de manière virtuose un récit engagé qui associe l'art Dogon malien, reconnu pour ses statuettes raffinées en bois, et le parcours de migrants fuyant l'islamisme radical.

Le lien est facilité par un savant aller-retour dans les époques, entre d'une part, le Mali des années 60 sous le joug du colonialisme et, d'autre part la violence des réseaux clandestins qui déversent avec fracas de fragiles candidats à l'exil sur les côtes européennes.
Cette proposition peut sembler ambitieuse et difficile à cerner mais tous ces éléments prennent corps avec simplicité à travers le parcours du jeune Alou, un chasseur de miel arraché à son village, jusqu'aux portes du musée du Louvre à Paris. Un sage Dogon lui confie la responsabilité de mettre en sécurité une statuette du XIVème siècle, représentant une femme enceinte, auprès des  conservateurs chargés des Arts Premiers.

Ainsi, Christian Lax nous emmène avec la même force auprès des professionnels passionnés du centre de recherche et de restauration des musées de France,  du Louvre, que dans le récit intime et douloureux des migrants prenant tous les risques en quête d'une vie meilleure. Le tout est servi par un graphisme expressif, avec une palette de couleurs qui oscillent entre les tons clairs et sombres, donnant à l'ensemble un certain magnétisme.

Lire "Une maternité rouge", c'est faire une expérience profonde et humaine qui change votre regard. A noter que l'ouvrage est ponctué par une double page documentée sur les Arts Premiers et l'art Dogon.

Conseillé par Mathieu, bassin sud-est, médiathèque Hugo-Pratt