Monstress

Une bande-dessinée splendide. À lire sans modération!

Maika est une jeune adolescente, paria, qui partage un lien psychique unique avec un démon de l'Ancien Monde aux pouvoirs incommensurables. Ce lien va placer Maika au centre d'une guerre terrible entre les Humains et des forces issues d'un autre monde...

Mélange de steampunk et de Kaiju, ce récit se déroule dans une Asie uchronique du début du 20ème siècle, dans un univers riche influencé par le style Art déco.

Une bande-dessinée originale au dessin extrêmement exigeant et détaillé, déjà moults fois primée pour sa qualité graphique comme scénaristique. Elle a notamment remporté depuis 2017, 12 Prix dans les pays anglo-saxons (Prix Eisner, Hugo, Harvey, British Fantasy).

Et c'est de mon humble avis, loin d'être un hasard. C'est une bande dessinée d'ores et déjà d'anthologie, qui oscille entre le gore bien crado et les petits personnages Kawaï. Et comme le dit le si célèbre adage « les habits ne font pas le moine » : le principe peut s'appliquer sans peine à cette œuvre de la scénariste Marjorie Liu et de son acolyte dessinatrice Sana Takeda : oscillant entre le petit renard mignon tout-plein et le démon ancien rescapé du Vieux Monde.

L'histoire, solidement charpentée, a le grand mérite de se déployer lentement mais sans langueur et sans longueurs. On aurait pu connaître le déplaisir, tout au long des 5 tomes parus en France (un 6ème est attendu : vivement!) et à la somme des événements qui s'y déroulent, de se perdre dans une histoire laissant la part belle à l'action, et uniquement l'action. Mais alors, pas du tout ! Le personnage de Maïka Demi-loup mais également chaque protagoniste du trio originel possède sa part d'ombres et l'histoire décline à l'envie leur passé tout en développant leurs multiples attraits. Sans compter la lente maturation de chacun d'entre eux et l'apparition, tout au long du récit, de personnages d'un charisme rare.

Cette histoire, ample et développée jusqu'au détail le plus fin est à l'image de son graphisme, ciselé par une orfèvre de l'illustration. Ça nous donne des traits parfois légers et vaporeux et parfois lourds, denses, à l'image d'un monument baroque : puissant, gigantesque mais maîtrisé.

Conseillé par Matthieu

Pour connaitre la disponibilité de ce document dans vos médiathèques, cliquer ICI.

 

Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Pas encore inscrit ? Tout est expliqué ICI !
  • Une fois connecté, cliquez sur l'onglet Ressources de la page d'Accueil (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !