La naissance de la tragédie

Envie de se prendre un peu ? Beaucoup ? Passionnément ? La tête avec tonton Nietzsche ?

1872. Premier essai d'importance de son auteur, La Naissance de la tragédie prend pour sujet et point de départ de ses réflexions l'art emblématique de la Grèce antique. À travers les origines qu'il lui suppose, et plus largement à toute forme d'expression symbolique, il creuse nos pulsions les plus profondes, anticipe la psychanalyse et amorce sans prendre de gants sa grande entreprise de déconstruction des valeurs fondamentales de l'Occident. Excusez du peu.

Appolon et Dionysos donc , les deux dieux qui, selon lui, représentent notre rapport double à l'Art : le premier lié au monde des images (les formes), le deuxième à « l'esprit de la musique », porte d'accès privilégiée, parce qu'intuitive, à l'« abîme de l'être ». Le dyonisiaque, pour le dire autrement, serait un puits sans fond vers notre inconscient, et l'apollinien ce qui traduirait tout ce qui en sort de terrible et de sublime, pour donner naissance à la tragédie, entre autre...

N.B. : pour un exemple d'application de ce rapport double à l'Art, cf. cette critique du sublime film d'Ari Aster : Midsommar !

Conseillé par Mathieu

Pour connaitre la disponibilité de ce document dans vos médiathèques, cliquer ICI.  

 

Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Pas encore inscrit ? Profitez-en car en ce moment c'est GRATUIT!
  • Une fois connecté, cliquez sur l'onglet Ressources de la page d'Accueil (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !