Recueil des plus illustres proverbes

Vous ne verrez plus la société du XVIIe siècle comme avant !!

Jacques Lagniet (1600-1675), marchand d'estampes, caricaturiste et éditeur, nous plonge dans la société du XVIIe siècle, à travers son Recueil des plus illustres proverbes divisés en trois livres. Installé depuis l'année 1650 à l'enseigne du Fort-l'évêque sur le quai de la Megisserie à Paris, l'un des lieux traditionnels du commerce d'estampes de la capitale, il se spécialise dans la gravure de sujets comiques et satiriques.

L'ouvrage, rarement complet, rassemble des planches gravées accompagnées de légendes, réparties en trois livres : " le premier contient les Proverbes moraux, le second les Proverbes joyeux et plaisans, le troisième représente la Vie des gueux en Proverbes ". L'intérêt de ce recueil réside dans l'inventaire qui est dressé de la société, dans un certain réalisme et qui diffère des estampes de l'époque, notamment celles d'Abraham Bosse.

En effet, au XVIe et au début du XVIIe siècle, les estampes sont marquées par un côté allégorique et on trouve trés peu de note "intime". La spécificité de Jacques Lagniet est de nous plonger dans l'univers quotidien des personnages représentés et des fléaux qui ravageaient l'Europe comme la peste, la guerre ou la famine. On trouve une galerie de types grotesques, bouffons, avares et des allégories qui illustrent chacun un ou plusieurs proverbes.
Jacques Lagniet excelle surtout dans la représentation des petits métiers, des intérieurs (boutiques ou maisons) et des habitudes quotidiennes : bonnetier, voleur à la tire, cordonnier, poissonière ...etc. On trouve également de nombreuses planches sur la gastronomie.
Les caricatures de cet ouvrage reprennent ainsi les constantes de la vie : les femmes, le jeu, la médisance, la naïveté ou encore l'appât du gain.

L'exemplaire conservé à la Bibliothèque du Patrimoine est trés incomplet (115 planches) et malgré le plan annoncé dans le titre, les gravures se succèdent sans grande cohérence. On y trouve néanmoins les caractéristiques présentées précédemment et au travers de la mise en page cahotique, un propos grossier voire scatologique teinté de revendication sociale.

Pour approfondir le sujet, n'hésitez pas à découvrir le livre de John Grand-carteret (1850-1927) : les Moeurs et la caricature en France.

Pour un aperçu de l'ouvrage dans une édition légéremment différente : c'est par ici !

Conseillé par Maryline.


Pour connaitre la disponibilité de ce document, cliquer ICI.


Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Connectez-vous sur la bibliothèque numérique : Connexion en haut à droite
  • En page d'accueil cliquez sur l'onglet Ressources (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !
  • Pas encore inscrit ? Profitez-en car en ce moment c'est GRATUIT !