Sex & Fury

Fleuron du genre japonais « violent pink », où érotisme et violence sanglante font bon ménage, ce bien nommé Sex & Fury fut longtemps introuvable en France - du moins d'un point de vue légal car les aficionados du cinéma déviant du soleil levant s'en étaient évidemment procuré une copie sous l'manteau depuis fort longtemps.
Cette sortie dvd est donc aussi surprenante que précieuse. C'est surtout l'occasion, pour les curieux, de découvrir – encore – une influence majeure de Tarantino qui emprunta entre autre certains éléments du film pour son Kill Bill.
Si le film est l'une des grandes réussites du genre, c'est surtout grâce à son casting : réalisé par Norifumi Suzuki, célèbre pour son superbe Couvent de la bête sacrée (meilleur film de « nunsploitation » même si, avouons-le, le défi n'était pas très difficile) et porté par un duo d'actrices à rendre fébrile un âne mort, à savoir Reiko Ike, une habitué du « roman porno » ainsi que du réalisateur et bien sûr, la si délicieusement plantureuse suédoise Christine Lindberg, figure de prou du cinéma bis seventies – héroïne d'Anita et du mythique Thriller : en grym film aka Crime à froid.
Ajoutez à cela, une inventivité visuelle comme sait si bien le faire le cinéma d'exploitation nippon, un scénario correct, une scène culte où Reiko Ike pourfend dans la neige et dans le plus simple appareil une escouade de yakuzas et bien sûr quelques passages qui justifient le premier terme du titre, et vous obtenez ce métrage qui ravira les cinéphiles nostalgiques et/ou érotomanes.

Conseillé par Eoulan, bassin lecture B - Beaumont, Ceyrat, Saint-Genès-Champanelle.