Solênopédie ou Révélation d'un nouveau système d'éducation phrénologique pour l'Homme et les animaux

Scientifique, littéraire et canular : le pari en 1838, d'un certain comte Dalbis, précurseur méconnu de la science fiction française et clermontois !

La « carte » du cerveau par l'étude de ses bosses...

Tout commence dans un cours de phrénologie, une nouvelle science à l'époque qui cherche à déterminer la localisation des fonctions cérébrales dans des zones précises du cerveau, avec la rencontre d' un étrange élève surdoué qui ne tarde pas à solliciter le narrateur pour financer ses recherches.
Le comte Dalbis, fasciné par les incroyables, prometteuses mais funestes recherches en phrénologie du diabolique docteur va les révéler dans ce témoignage, malgré la promesse faite au savant de garder le secret.

Il ne manquait pas d'audace et sans doute d'humour, Aristide Barbier, lorsqu'il a écrit en 1838 ce conte moral et d'anticipation. Il s'abstient cependant de signer de sa véritable identité. Ce mystère et les révélations scientifiques du texte, publié par un éditeur médical, sème le doute dans la communauté littéraire et scientifique : vrai ou faux ?
Assez vite cependant la tradition va attribuer ce récit à M. Barbier l'associé en affaire et cousin d'Edouard Daubré, deux entrepreneurs clermontois qui, deux générations plus tard, vont être l'origine de la dynastie Michelin. Puis le livre, tiré à peu d'exemplaires, va tomber dans l'oubli.

Identité de l'auteur confirmée par un exemplaire truffé de la bibliothèque du patrimoine.

Non, ce n'est pas une recette pour Noël, un exemplaire truffé contient simplement des éléments extérieurs à l'édition d'origine (souvent lettres, dessins, photos, papiers divers) ayant souvent grand intérêt pour l'histoire ou la valeur du livre.
Celui qui est conservé à Clermont-Ferrand a permis à Marc Renneville, à l'origine de la réédition, d'affirmer qu'Aristide Barbier est bien l'auteur de ce texte méconnu.
Il contient une lettre de Jules Michelin (gendre d'Aristide Barbier et père d'Edouard et André - frères fondateurs de la manufacture) et une photo de l'auteur. Le livre a été offert par Jules Michelin à Charles Asselineau, bibliophile qui y a apposé son ex-libris, et dont la bibliothèque a été vendue à Paris en 1874. L'exemplaire a été acquis par la bibliothèque du patrimoine en 1904.

Dans sa postface, L'éducation future, Marc Renneville, historien spécialisé dans l'histoire des sciences en rapport avec la justice, replace l'histoire de la phrénologie dans son contexte et donne tous les détails sur l'exemplaire de Clermont-Ferrand. Il est aussi à l'origine du site Criminocorpus, un musée virtuel de l'histoire de la justice.

Conseillé par Frédérique


Où trouver cette ressource ?

Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Connectez-vous sur la bibliothèque numérique : Connexion en haut à droite
  • En page d'accueil cliquez sur l'onglet Ressources (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !
  • Pas encore inscrit ? Tout est expliqué ICI.