Vivre mieux sans croissance

Auteur : Pierre Rabhi
Editeur : Presses du Châtelet Paris
Publié : 2019
Type de document : 10-Livres
Cote : 338.9 rab
Résumé : Le nouveau "carnet d'alerte" de Pierre Rabhi+ 0,3%, + 1,1%, +0,5%... On ne compte plus les prévisions des économistes en matière de croissance du Produit intérieur brut (PIB). Elle est espérée, invoquée, implorée. En vain. Une quête toujours aussi fébrile, alors que la chute de la biodiversité, la pollution des sols et de l'eau, la disparition des semences, la faim dans le monde et le réchauffement climatique s'aggravent !Pourquoi et comment la croissance est-elle devenue aussi centrale dans notre système ? Peut-on et doit-on s'en passer ? Quels est l'impact de la croissance sur notre planète ? Joue-t-elle un rôle dans un monde inéquitable entre hypernantis et hyperdémunis ? Suffirait-il d'y renoncer et de revoir notre PIB... à la baisse ?Vivre sans croissance doit être au cœur de toute transition écologique. D'autres croient au contraire que des innovations technologiques associant croissance et préservation de notre planète pourraient être la solution. Serait-il possible d'appliquer ces principes à plus grande échelle ? Quelles réformes faudrait-il mettre en place ? Et quelle volonté politique serait décidée à les faire appliquer ?Pour réaliser ce carnet, Pierre Rabhi et Juliette Duquesne ont interrogé des économistes décroissants, des défenseurs de la croissance verte, mais aussi des sociologues, des politologues, ainsi que des citoyens européens, africains, asiatiques et des entrepreneurs. Des témoignages d'acteurs de la société civile montrent qu'il est possible de vivre mieux avec la "sobriété heureuse" et la "puissance de la modération" chères à Pierre Rabhi depuis un demi-siècle.

Invitation à une démarche écocitoyenne

Vivre sans croissance doit être au cœur de toute transition écologique. D'autres croient au contraire que des innovations technologiques associant croissance et préservation de notre planète pourraient être la solution. Serait-il possible d'appliquer ces principes à plus grandes échelles ? Quelles reformes faudrait-il mettre en place ? Et quelle volonté politique serait décidée à les faire appliquer ? Des témoignages d'acteurs de la société civile montrent qu'il est possible de vivre mieux avec la «sobriété heureuse» et la «puissance de la modération» chères à Pierre Rabhi depuis un demi-siècle.

Ce qui est sûr, et ce sur quoi Pierre Rabhi insiste, c'est que la société ne changera que si chaque individu réduit sa consommation : vêtements, viande, poisson, produits électroniques, privilégier les petites voitures aux gros SUV, etc. Les dérives du capitalisme et la pollution de notre monde ne sont pas les fruits d'un petit cercle de politiciens et de banquiers : ce sont les citoyens qui encouragent ce cycle infernal, par leurs achats superflus.
Un exemple simple : 88% des smartphones sont remplacés alors qu'ils sont parfaitement fonctionnels... Dire que la pollution est la faute des élites est une excuse qui ne marche plus. Certains y sont prêts d'autres non. Notre futur en dépendra...

Conseillé par Karine

Pour connaitre la disponibilité de ce document dans vos médiathèques, cliquer ICI.  

Et pour trouver des milliers d'autres ressources en ligne :

  • Pas encore inscrit ? Profitez-en car en ce moment c'est GRATUIT!
  • Une fois connecté, cliquez sur l'onglet Ressources de la page d'Accueil (bouton vert sur le menu).
  • Choisisissez entre la presse, les livres numériques à télécharger, les albums jeunesse à lire et à écouter, la musique, les films, les tutos d'autoformation ou nos sélections en cliquant sur l'onglet dédié !