OVERNIA, BIBLIOTHEQUE NUMERIQUE DU PATRIMOINE

Accueil   >   Collection : La presse auvergnate   >   Journal hebdomadaire du dpt du Puy de Dôme (1805-1831)

Journal hebdomadaire du dpt du Puy de Dôme (1805-1831)

Le premier numéro du Journal hebdomadaire du département du Puy-de-Dôme paraît début décembre 1805, sur l’initiative du préfet M. de la Tourrette. Il est imprimé à Clermont-Ferrand par Thibaud-Landriot qui en sera également le principal rédacteur. Paraissant une fois par semaine, chaque mardi puis chaque mercredi à partir du 31 décembre 1805, le journal a pour objectif de « faire connaître tout ce qui peut intéresser plus particulièrement les habitants du Puy-de-Dôme ». Organe officiel du gouvernement, il publie les arrêtés, avis et instructions du préfet, les nouvelles de l’étranger, les jugements de la cour d'appel et de la cour criminelle, mais également des annonces commerciales et administratives.

Malgré des débuts difficiles, le journal est une réussite et l’entreprise est rentable, financée par les abonnements, la publicité et les annonces légales. Le nombre de pages ne cessera d’augmenter, passant de quatre à six pages en 1807, huit en 1808, jusqu’à vingt pages en 1811. Très rapidement toutefois, le journal devra faire face à l’instabilité des régimes politiques et Landriot n’aura de cesse d’adapter sa feuille aux règlements en vigueur, séparant le contenu politique (Journal du Département du Puy-de-Dôme) des annonces (Annonce et Avis divers de Clermont) de 1811 à 1816, parfois même ne faisant subsister que les annonces (fin 1811 et 1815).

Pour faire face à l’arrivée de son principal concurrent, l’Ami de la Charte, en 1820, le Journal du Puy-de-Dôme soigne sa présentation et paraît trois fois par semaine (30 septembre 1820). Les prix sont ajustés et le format est agrandi (2 juillet 1822). Devenu royaliste après le Cent-jours, le Journal du Puy-de-Dôme affiche son soutien aux ultras et au parti clérical. Après la révolution de 1830, alors que l’Ami de la Charte devient l’organe officiel du gouvernement, la situation du Journal du Puy-de-Dôme va peu à peu se dégrader. Sans le soutien du préfet, malgré l’appui de personnalités légitimistes, il disparaît en 1831 pour devenir la Gazette d’Auvergne.

La numérisation a été réalisée à partir des Microfilms.



Vous pouvez sélectionner un intervalle de date pour cibler votre recherche

Effectuer une recherche du
au