Accueil » Fiche détaillée

 
Collection Palettes # 9 : Images de la culture

Bibliothèques publiques
disponibilité...
  • Peinture
     
     
  • David, Jacques Louis (1748-1825)
     
     
  • Peinture française
     
     
  • Peinture
     
    18e siècle
     
    ** 
     
  • Peinture
     
    19e siècle
     
    ** 
     
  • Néo-classicisme (art)
     
     
  • Ingres, Jean-Auguste-Dominique (1780-1867)
     
     
  • Nu féminin
     
     
  • Géricault, Théodore (1791-1824)
     
     
  • Engagement dans l'art
     
     
 
Cote Localisation Statut
DVD COL Pal 9
Plus de détails sur cet exemplaire
Code-barres148008742
N° inventaire732525
SectionAdultes
 
Vérification de l'état de réservation
Support
DVD
Auteur
Alain Jaubert (1940-....)
Titre
Collection Palettes # 9 : Images de la culture : Arts plastiques et beaux-arts : Sabines (Les) - Jacques-Louis David (1748-1825) . Révolution à l'antique (Une) (1) : Bain turc (Le) - Jean-Auguste Ingres (1780-1867). Regard captif (Le) (2) / Radeau de la Méduse (Le) - Théodore Géricault (1791-1824). Beauté du désastre (La) (3)[Images animées]  / Alain Jaubert.
Editeur
Paris : CNC [Centre national de la cinématographie]
Collection
Images de la culturePalettes9
Description
1H29 ; 4/3, coul. (PAL) 19 cm
Notes
"Les Sabines - Jacques-Louis David (1748-1825) . Une Révolution à l'antique (1)", 1996 (30 min). C'est entre 1795 et 1799 que Jacques-Louis David peint sa grande toile intitulée "Les Sabines", manifeste du néoclassicisme, dont la nudité grandeur nature des protagonistes guerriers choqua les contemporains. Alain Jaubert insiste sur le thème emprunté à la légende de la Rome antique, sur la pratique de l'artiste, mais aussi sur les implications politiques suggérées par certains détails parlants.
"Le Bain turc - Jean-Auguste Ingres (1780-1867). Le Regard captif (2)", 1991 (29 min). En 1862, Ingres a 82 ans lorsqu'il peint "Le Bain turc", qui réunit vingt-cinq jeunes beautés "dans l'état de nature", selon la formule de Lady Montaguë racontant sa visite d'un hammam d'Andrinople en 1716 dans une lettre recopiée par l'artiste. C'est un prétexte voluptueux et virtuose pour se mesurer en la démultipliant à une difficulté majeure de la peinture: le rendu de la chair du nu féminin.

"Le Radeau de la Méduse - Théodore Géricault (1791-1824). La Beauté du désastre (3)", 2002 (30 min). En peignant son tableau géant "Le Radeau de la Méduse", achevé en 1819, Théodore Géricault élève le fait divers au rang de peinture d'Histoire moderne. Dénonciation de la lâcheté, aveu de la bestialité humaine, fascination pour le désastre, cette oeuvre ambiguë et inclassable qui obséda le peintre se fait l'écho d'un des plus grands scandales de la Restauration et crée alors une nouvelle esthétique.
Langue
Français.
Indice
709
Centre d'intérêts
Les arts et les loisirs
Voir aussi
Sujet : Peinture
 
Sujet : Peinture française
 
Sujet : Néo-classicisme (art)
 
Sujet : Nu féminin
 
Malvoyant
Thème par défaut

BIBLIOTHEQUE DU PATRIMOINE

> Recherche Spécialisée

Suggestions