1 / 2
Roman photo : [exposition, Marseille, Mucem, Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, 12 décembre 2017-23 avril 2018]

Calafat, Marie-Charlotte, Deschamps, Frédérique et Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée
Paru en 2017 chez Textuel MuCEM Paris Marseille

Publié à l'occasion de l'exposition "Roman-photo", organisée par et au Mucem. Né en 1947 en Italie, le roman-photo a constitué le plus gros succès éditorial de l'après-guerre et restera pendant vingt ans le best-seller de la littérature populaire en Méditerranée. L'exposition réunit plus de 300 objets, films, photographies, documents sur le genre et sur la diversité de ses productions, dont certaines furent élaborées par des réalisateurs proches du néo-réalisme italien. (électre) "Perçu comme un sous-genre vulgaire, le roman-photo n’a que rarement retenu l’attention des historiens et des musées, ce qui apparaît comme une injustice au vu du succès planétaire rencontré. C’est cette lacune que ce livre et l’exposition au Mucem viennent combler. Faisant appel à la photographie, au cinéma, à la vidéo, aux arts plastiques et aux nouvelles technologies, le corpus d’images présenté regroupe les plus belles réalisations du roman-photo. Certaines images sont de petits chefs-d’oeuvre, mêlant expressionisme et réalisme et créant un langage iconographique unique en son genre grâce auquel le roman-photo raconte une époque, ses rêves, ses peurs et ses évolutions. "(éditeur) Avec des textes de Marcella Iacub, Christian Caujolle, Gérard Lefort, Christophe Bier, Jan baetens, Emmanuel Guy. Préface de Jean-François Chougnet

2 / 2
Georges Henri Rivière : Voir, c'est comprendre

Viatte, Germain, Calafat, Marie-Charlotte, Chougnet, Jean-François et Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée
Paru en 2018 chez MUCEM, Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée Réunion des musées nationaux- Grand Palais [Marseille] Paris

Le XXe siècle fut le temps du développement des musées, de leur mise en cause, de leur réinvention et souvent de leur redistribution. Le Mucem incarne une part essentielle de cette évolution, grâce à ses collections issues du musée d'Ethnographie du Trocadéro, du musée de l'Homme et du musée national des Arts et Traditions populaires, héritiers de Georges Henri Rivière (1897-1985). Fasciné par l'objet, au contact des créateurs et des collectionneurs, Rivière consacra son existence aux musées, pour en faire non seulement des lieux de sauvegarde, mais aussi des espaces d'accueil des chercheurs comme des publics. En prenant sa vie comme fil conducteur, "Georges Henri Rivière. Voir, c'est comprendre" dresse le portrait d'une époque : du cabaret parisien du Boeuf sur le toit aux enquêtes ethnologiques dans l'Aubrac, jusqu'à l'invention d'un musée révolutionné, instrument de connaissance évolutif et participatif jusqu'alors sans équivalent. (4e de couv.) Sommaire : . Avant-propos. . Allocution, 10 Juin 1975. . 1897-En piste : les quatre premiers tours-1937. I. Enfance et rencontres. . Georges Henri Rivière et son oncle Henri Rivière : une filiation revendiquée. "Faire parler les choses plus haut que les mots"./Georges Henri Rivière et Michel Leiris. Arts africains, georges Henri Rivière et la revue "Documents". Georges Henri Rivière et ses mécènes. II. D'un musée à deux autres . "Les arts anciens de l'amérique" au pavillon de Marsan : une exposition initiatique. Du musée au terrain : Thérèse Rivière, ethnologue et photographe. Georges Henri Rivière en son musée, du Front populaire à la libération (1936-1945). Folklore et méthode. Du Trocadéro au musée national des Arts et Traditions populaires. Dons au musée national des Arts et Traditions Populaires. Un musée paysan à new York, 1939. Les arts populaires au musée du Louvre, 1945. Chantiers intellectuels. Chef-d'oeuvre ? La collecte du contemporain. III. Un réseau de musée. . Un plan d'ensemble pour les musées de province. "Par Bacchus dieu du vin", Georges Henri Rivière et le musée du Vin de Bourgogne. "Il est un anneau d'or", Georges Henri Rivière et l'ICOM. IV. Constituer une collection. . Les leçons de georges Henri Rivière : sauvegarde d'urgence et culture des vivants. inventaire des collections. Arts graphiques. Fonds photographiques. Enregistrements sonores. Films et documentations cinématographiques. La carte et le document. Littérature de colportage. La "grande aventure Aubrac", témoin de la méthode Rivière. Le cirque au coeur de l'oeuvre. V. Muséographies en question. . Des objets en partage, muséographies, muséologie ? "Bretagne : art populaire, ethnographie régionale". "Théâtres populaires de marionnettes". "Bergers de France". Galerie culturelle et galerie d'étude. Le buron, la tour et l'horizon perdu. De la "Vie en alphabet" à la fondation des Treilles.