1 / 5
Positive : biographie de Paige Rawl

Rawl, Paige, Benjamin, Ali et Minder, Véronique
Paru en 2016 chez Hachette dans la collection Témoignages

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu'au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s'est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.  

2 / 5
Quand la bande dessinée fait mémoire du XXe siècle : les récits mémoriels historiques en bande dessinée

Isabelle Delorme
Paru en 2019 chez les Presses du réel Dijon dans la collection Oeuvres en sociétés

"Maus" d'Art Spiegelman. Un choc visuel et narratif, récompensé par un prix Pulitzer spécial en 1992. La représentation zoomorphe de l'histoire des parents de l'auteur, Juifs polonais confrontés au génocide et figurés par des souris, les nazis l'étant par des chats. "Maus", une révolution dans la bande dessinée modifiant à jamais le regard porté sur la Shoah. La sidération passée, un certain nombre d'auteurs, telle Marjane Satrapi dans "Persepolis" ou Étienne Davodeau dans "Les mauvaises gens", se sont engagés à la suite d'Art Spiegelman. Ils ont mis en mots et en images leur mémoire intime ou celle de leurs proches, à l'aune des évènements historiques majeurs du XXe et XXIe siècle. Témoignant de l'intérêt croissant porté à la mémoire dans les dernières décennies, le récit mémoriel historique en bande dessinée était né. Le présent ouvrage cherche à mettre en lumière les caractéristiques de ce type d'album, en établissant qu'il s'agit là de récits de mémoire individuelle, représentatifs d'une mémoire collective. L'engagement moral de ne pas trahir la mémoire invoquée conduit les auteurs à mener d'importantes recherches et à restituer, le plus objectivement possible, les faits, personnels et historiques. La pratique documentaire induit l'inclusion fréquente de photographies et de documents d'archive dans les albums. Critiques, fidèles aux événements et conformes à l'historiographie, les récits mémoriels historiques sont une nouvelle forme de représentation de l'histoire (4e de couv.) Table des matières : . Préface. Influences : à la croisée des Memory Studies, des Holocaust Studies et des Visual Studies. De la définition d'un récit mémoriel historique en bande dessinée. Un corpus de référence dominé par Maus. Mémoire et histoire du XXe siècle en bande dessinée. . Première partie. Les caractéristique d'un récit mémoriel historique en bande dessinée. Introduction de la première partie. Chapitre I. Un récit mémoriel intime et personnel : Des récits qui concernent presque exclusivement une mémoire familiale. Des récits qui concernent une mémoire personnelle. Des récits qui concernent exceptionnellement une mémoire amicale. Conclusion. Chapitre II. Un récit qui s'appuie sur une volonté de partager une mémoire : Du "Je me souviens" de Georges Perec à l'injonction mémorielle, une même nécessité pour les auteurs : faire mémoire. Les modalités de la transmission orale de la mémoire. Des parents associés à la transformation de la mémoire familiale en récit mémoriel historique en bande dessinée. Conclusion. Chapitre III. Un récit de bande dessinée à l'identité marquée : Les récits mémoriels historiques sont des livres en bande dessinée, proches de la littérature contemporaine. Les récits mémoriels historiques en bande dessinée présentent une individualité forte sur le plan textuel et linguistique. Des récits aux caractérisitques graphiques apparentes. Conclusion. Conclusion de la première partie. . Deuxième partie. Documenter la mémoire : une nécessité complexe et multiforme des récits mémoriels historiques en bande dessinée. Introduction de la deuxième partie. Chapitre I. La recherche documentaire au service de l'impératif de véracité et de l'authentification des récits : Un récit subjectif où importe la véracité des faits racontés. La recherche documentaire, une étape d'importance variable selon les auteurs. Un travail d'authentification des faits historiques dans les albums. Conclusion. Chapitre II. Un récit graphique qui fait une large part à la photographie : Une présence fréquente et protéiforme de la photographie dans les récits mémoriels historiques. De l'attestation à l'aide technique, l'apport essentiel de la photographie dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée. Une focntion de mémoration. Conclusion. Chapitre III. L'intégration fréquente de documents dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée : une mémoire "augmentée" ? : Documenter la mémoire individuelle :l'intégration d'archives privées dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée. Documenter la mémoire collective : l'insertion de documents publics dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée. Conclusion de la deuxième partie. . Troisième partie. Des récits mémoriels historiques en bande dessinée en phase avec l'histoire du XXe siècle. Introduction de la première partie. Chapitre I. De l'histoire orale menée par des non-historiens ? : Les auteurs de récits mémoriels historiques en bande dessinée ne sont pas des historiens. Des auteurs férus d'histoire mais qui ne collaborent que rarement avec les historiens. Le recours à l'histoire orale et aux témoins. Conclusion. Chapitre II. Les récits mémoriels historiques en bande dessinée sont proches de l'histoire du quotidien et de la micro-histoire : Le développement de nouveaux courants historiques centrés sur des individus modestes et des espaces géographiques restreints. Une contextualisation géographique et sociale marquée dans la micro-histoire et l'histoire du quotidien, que l'on retrouve dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée. L'inscription dans une lignée familiale au moyen de généalogies, une démarche commune aux récits mémoriels historiques en bande dessinée et à la micro-histoire. Conclusion. Chapitre III. Les récits mémoriels historiques en bande dessinée sont une mémoire des violences contemporaines : La présence de toutes les formes de violence dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée. La violence est tenue à distance dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée. Les camps, traces et mémoires de la guerre dans les récits mémoriels historiques en bande dessinée. Conclusion. Conclusion de la troisième partie. . Conclusion générale. Développement d'un nouveau genre en bande dessinée et limites de la définition. L'expression d'une mémoire individuelle, représentative de la mémoire collective. Une mémoire migratoire du XXe siècle en mots et en images. La puissance des récits mémoriels historiques et de la bande dessinée dans la représentation de l'histoire. Des récits critiques, fidèles aux faits historiques et conformes à l'historiographie.

3 / 5
Bella, ciao. : Ma vie avec Max Gallo

Marielle Gallet
Paru en 2017 chez Grasset Paris

La romancière raconte sa rencontre avec l'historien Max Gallo en 1993, l'histoire d'amour qu'elle a vécue et le combat au quotidien de son compagnon contre la maladie de Parkinson. ©Electre 2017

4 / 5
Histoires d'une nation

Davisse, Françoise, Aderhold, Carl, Jugla, Cécile et Dubray, Anne Hélène
Paru en 2019 chez Nathan Paris

Aujourd'hui, un quart de la population française a au moins un de ses grands-parents venu d'ailleurs. Savoir ce qu'ont vécu nos familles, c'est autant de l'Histoire que de suivre les grands personnages des livres d'école. De Michel Cymes à Camélia Jordana, de Djorkaeff à Ramzy, des personnes connues ou moins connues nous racontent leur histoire, petit morceau de notre histoire à tous : celle de toutes ces générations venues faire leur vie dans un nouveau pays, la France. La France est un pays d'immigration. Ce livre nous aide à mieux comprendre qui nous sommes, d'où l'on vient, et comment mieux vivre ensemble. Il propose aussi d'ouvrir le dialogue en famille : "Et toi alors, c'était comment quand tu es arrivé...? "

5 / 5
Un dimanche au Café Français

Véronique Amans
Paru chez Impr. la Source d'or

Sur la place de Surgères, un dimanche par mois, le Café Français organise un rassemblement de voitures anciennes. Le modeste Camion des Ecritures de l'association En avant-première s'est glissé parmi les cylindrées lustrées et rutilantes. Leurs propriétaires ont accepté de venir y raconter leur histoire, leur passion, leur collection. Dis histoires, qui parlent d'enfance, de voitures, de moteurs, mais surtout de vies pleines d'enthousiasme et d'aventures.